Un an sur la Grande Barrière de Corail : le bilan

La vie marine

 

Commençons par ce qui nous motive à plonger tous les jours qu’il vente, pleuve ou neige (plutôt rare dans ce coin d’Australie). Il faut d’abord réaliser que la Grande Barrière de Corail est immense, plus grande que la Grande Bretagne. Il ne s’agit pas d’un seul récif mais de plus de 2 900 récifs et îles qui se succède de passe en passe. Sa grandeur fait sa diversité et vous ne trouverez pas les mêmes poissons à Gladstone ou au Cod Hole.

carte australie

Cependant on s’imagine toujours une diversité hallucinante et des bancs de poissons par millions. La réalité est différente. Si en effet certaines plongée comme le SS Yongala sont riches en bancs de poissons, les récifs de l’outter Barrier Reef ont une vie marine plus éparse. Quand on est sur ces différents récifs, même ceux en meilleur santé, on se sent rarement à l’étroit… Cependant dès que l’on cherche de plus petite créature et que l’on ralentit sa nage on découvre cette richesse à la fois en corail et en poissons! En ajoutant à cela la rencontre de baleine de Minke, baleine à bosse, dugong et mérou géant, nous pouvons être satisfait des rencontres marines.

Baleine de Minke

Au final quand vous travaillez sur le même bateau pendant une longue période, vous ne visiterez qu’un nombre limité de récif qui seront un mix entre bon lieu de bapteme et bon lieu de snorkeling mais pas forcément les meilleurs sites de plongée…Pour explorer ces derniers vous devrez travailler sur les bateaux expéditions comme Taka, Mike Ball ou Ocean Freedom.

suivant : conditions de vie et travail

Page 2 of 41234
About the author: Antoni Belmas
Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l'objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d'informations n'hésitez pas à me contacter!
2 Comments
  1. Tony MICHEL 20 août 2014 at 1 h 48 min

    Bonjour,

    Je me présente, je suis étudiant en école d’ingénieurs en France et je fais actuellement mon stage à l’étranger à l’université de Newcastle sur la côte est de l’Australie du 1er juillet jusqu’au 26 septembre. Après cette date, j’ai environ 2 semaines et demie de vacances avant de reprendre l’avion pour la France le 16 octobre. Je suis aussi plongeur (Niveau 3) et plonge régulièrement sur la côte de la Loire-Atlantique. Voila pour la présentation.

    Je désire profiter de ses vacances pour plonger sur la grande barrière de corail. J’ai commencé à fouiller sur le site plongeur.com et je suis tombé sur certains de vos posts. J’ai regardé aussi sur internet les différents points de départ (Cairns, Townsville,…) avec de nombreuses compagnies. Il y a de nombreux avis sur chaque compagnie, mais il n’est pas forcement évident de se faire son propre avis. Je souhaite partir sur un liveboard pour 3 jours (minimum), pour faire uniquement de la plongée et pas du snorkeling.

    J’ai vu que vous avez testé plusieurs compagnies et j’aimerai savoir si vous pouvez m’apporter des conseils par rapport à votre expérience, les bons plans. J’ai constaté que vous parlez régulièrement de bénévolat avec la compagnie Mike ball, il y a-t-il des
    pré-requis (bon anglais,…), cela permet-il quand même de plonger, combien cela
    coûte par rapport à un billet plein tarif ? Pour le budget, je n’en ai pas
    vraiment, tout dépend du rapport qualité/prix/nombre de plongée, avec peut-être
    comme budget maximum 1500€ mais bon cela peut-être largement inférieur suivant
    la prestation proposée.

    J’ai vu aussi une croisière intéressante avec Deep Sea Divers, 7 jours pour 1380$ (950€) pour 27 plongées. Je vous remercie par avance si vous avez un peu de temps à me consacrer pour me conseiller.

    Tony MICHEL

    Mail : [email protected]
    Port (Australia) : 0457112774

  2. Pingback: Sur la route des Fidji | La Plongée Sous-Marine

Leave a Comment