L’intoxication à l’oxygène et au monoxyde

Du fait de la loi de Dalton, en profondeur, l’air que l’on respire nous fait plus d’effets qu’à la surface. A titre d’exemple respirer à 20 mètres le même air qu’à la surface revient à respirer 63% d’oxygène et 237% d’azote. Or l’oxygène devient toxique quand on respire 160% d’oxygène, soit à un peu moins de 60 mètres de profondeur.

De même si un cylindre contient 2% de monoxyde de carbone, cela n’aura pas d’effet à la surface, mais à 20 mètres cela représentera 6% de monoxyde de carbone, dose hautement toxique…

De même les règles de prudence s’appliquent. Il ne faut pas excéder les limites de profondeur de votre niveau. Il faut faire attention au centre de gonflage qui doit être un professionnel gonflant ses cylindres à distance des voitures, etc.

Les maladies de décompression

Les autres barotraumatismes

La narcose

L’intoxication à l’oxygène et au monoxyde