Utila, les Bay Islands en Honduras

Cette île ne vous dit peut-être rien, mais c’est pourtant la Mecque des formations PADI en Amérique. Sur ce petit caillou des caraïbes à quelques kilomètres de La Ceiba, on trouve une bonne dizaine de centres de plongée qui pratique des tarifs attractifs.

bay island

Une île, une petite ville et 90 bouées

On y accède par un ferry à La Ceiba, après quelques heures de trajet un peu mouvementé, on arrive sur un petit port qui donne tout de suite le ton : vous êtes ici pour plonger. Malgré le tourisme, l’île d’Utila garde une atmosphère agréable et réussit à attirer une population jeune qui la préfère à Roatan (sa coûteuse voisine )

L’eau est chaude, durant l’été nul besoin de combinaison pour enchaîner les 4 à 5 plongées de la journée! En hiver l’eau refroidit vers 26° et un shorty sera bien venu par contraste avec l’été.

On va à Utila essentiellement pour passer ses niveaux et particulièrement pour le Divemaster qui est proposé en internat !

Avec l’hôtel un niveau coûte environ 285$, si vous en passez plusieurs vous pourrez négocier 250$ par niveau sans trop de problèmes. Les deux fun dive coûtent environ 60$ et des forfaits existent.

C’est aussi un excellent endroit pour passer votre IDC.

Mais ces tarifs ne doivent pas vous faire oublier les fonds fantastiques de l’île. Si le sud de l’île très accessible offre des plongées agréables, le nord à une demi heure de bateau est simplement époustouflant. Vous y découvrirez des murs de 100 à 300 mètres, peuplés de barracudas, de grandes murènes vertes et de tortues. En juillet et en août il n’est pas rare d’observer les requins baleines et faire quelques minutes de snorkeling avec eux.

Si vous êtes en position de négocier (un gros groupe par exemple) demandez à plonger sur Black Hill. Une colline au milieu de l’océan qui regorge de vie.

Je vous conseillerai vivement le Parrot Dive Shop, un jeune club avec des plongeurs pleins de bonne volonté et accoudés à un bar les pieds dans l’eau qui propose tous les mardis la Tequila pour trois fois rien. Leur plus grand atout est d’impliquer les locaux dans le business de la plongée.

whale shark

Ce n'est malheureusement pas commun de rencontrer un Requin Baleine

 

About the author: Antoni Belmas
Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l'objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d'informations n'hésitez pas à me contacter!

Leave a Comment