Un Paradis à Taveuni

Dès notre première semaine, Allan nous mit rapidement dans le bain. En effet nous n’avions que quelques jours pour nous familiariser car à la fin de la semaine, il décollait pour la DEMA le grand salon de la plongée sous-marine de Los Angeles. Il nous fallait donc nous familiariser avec les sites de plongées, les marées et l’équipage sans attendre.

IMG_0711 IMG_0715

A l’arrière d’une palanquée de plongeurs expérimenté nous allions donc explorer le fameux Somosomo Strait. Ce petit coin de paradis a été rendu célèbre par Jacques Yves Cousteau qui fût l’un des premiers à explorer le très coloré Rainbow Reef. Tant d’années plus tard le récif est connu des plongeurs du monde entier et il n’a rien perdu de sa splendeur. Ma première plongée sur ce récif se fît donc à Freeway, un récif étendu qui se prête parfaitement à la plongée en dérive. Le corail est simplement époustouflant. De mon expérience personnelle ce fût les plus beaux coraux que j’ai pu observer jusqu’alors. Quand le courant est au rendez-vous et la visibilité au beau fixe, il me suffit de faire le ludion et de me laisser porter et, comme un spectateur dans une salle de cinéma, j’assiste à une représentation haute en couleur dans le siège le plus confortable au monde.

IMG_1498

Le lendemain, Kate me vola la place pour la première plongée sur le Great White Wall. Elle revint avec un sourire d’enfant après ce qui fût pour elle une des meilleures plongées depuis longtemps. Quand arriva mon tour, ma patience fût récompensée par un autre spectacle. Peu avant notre arrivée sur le tombant un grand groupe de baleine pilote vagabondée librement à la surface. Même si nous n’avions pas le temps de nous mettre à l’eau, étant donné que nous ne voulions pas rater l’étale, cette rencontre était de bon augure.

IMG_1462IMG_1469 (2)

Quand vous arrivez au GWW, votre Divemaster se met à l’eau pour vérifier que le courant n’est pas trop fort. Si il juge que tout est bon, vous vous jetez à la mer et retrouvez votre guide à l’entrée d’un premier tunnel qui de 12-14 mètres de fond vous plonge dans une galerie de corail atteignant les 22-24 mètres. Vous suivez ensuite le mur sur votre gauche et découvrez ce mur de corail mou et blanc qui plonge sans fin dans les abysses. Pendant quelques minutes vous pouvez vous imaginer sous la neige à 30 mètres de fond… Vous remontez alors vers les 15 mètres où se situe une deuxième caverne plus courte. Si l’envie vous prend, de là, vous pouvez faire une boucle et recommencer le circuit ou bien vous pouvez simplement suivre le mur qui, bien qu’il ne soit plus banc par la suite, offre des décors mémorables.

IMG_0707

Après un piquenique à la plage nous repartions pour une autre plongée. Sur le chemin, quelques raies mantas batifolaient à la surface. De quoi conclure une belle journée de plongée.

About the author: Antoni Belmas

Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l’objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d’informations n’hésitez pas à me contacter!

Leave a Comment