Travailler à Cairns : Que doit on faire en tant que bénévole chez Mike Ball

Comme je vous le disais dans le dernier post, je me suis retrouvé par un magnifique coup du destin à travailler (comme bénévole) sur le Spoilsport de Mike Ball. A quoi ressemble donc ce bateau et ces plongée? Que doit-on faire en tant que bénévole?

Le Spoilsport, c’est un deux coques qui de l’extérieur ne paie pas trop de mine. Il est gris métal ce qui contraste étrangement avec les beaux bateaux blancs des autres flottes. Néanmoins une fois monté sur le pont, on voit tout de suite où Mike a investi son argent. Au premier niveau, le pont réservé au plongeur est assez grand pour que trente personnes se préparent et se mettent à l’eau facilement. Un grand espace est réservé pour les photographes avec des  soufflettes à air comprimé pour sécher le matériel. Un compresseur est relié à des bouteilles de réserve de manière à toujours remplir les bouteilles des plongeurs en quelques secondes. Les cabines sont plutôt grandes, climatisées, avec salle de bain et eau chaude. On peut brancher tout ses appareils électroniques. Au second niveau le lounge est scpacieux, agréable et confortable… C’est ici que l’on prend nos repas, joue une partie de carte et où on l’on boit un petit verre entre plongeurs le soir…Un troisième niveau en pleine aire sert de vigie mais aussi d’espace bronzette…

Comme j’ai le cul bordé de nouille, Karen le trip director (un neo zelandais responsable du choix des plongées et que tout se passe bien pour les convives) me donne une des cabines clients puisque seulement 8 personnes sont là sur un maximum de 29…Le deuxième jour en mer je dois être prêt à travailler à 6H45. Je dois aider sur le pont plongeur l’instructeur Ollie (un anglais) à préparer tout l’équipement pour la première plongée. C’est là que j’apprends plus en détail les taches que j’aurai à faire durant tout le voyage :

Le matin à 6H30 :

  • Mettre de l’ordre sur le pont
  • Sécher les serviettes et les placer devant chaque équipement
  • Assister l’instructeur pour l’amarrage du bateau
  • Lancer les différentes lignes à l’eau pour faciliter la vie aux plongeurs

Dans la journée

  • Vers la vigie durant les plongées afin de repérer les éventuels plongeurs égarés
  • Ranger les lignes et bouées quand on change de site
  • Passer les appareils photos et caméra aux plongeurs
  • Accompagner les plongeurs sans binômes
  • Aider à la cuisine, faire la vaisselle après les repas…
  • Un soir dans la semaine : tenir le bar
  • Donner tout coup de main possible au reste de l’équipage

Le deuxième jour nous arrivons à notre premier site de plongée à 9H00. Nous avons préparé le pont dès 6H30 et nous sommes parés pour nous jeter à l’eau. Pas pour moi malheuresement, je dois faire ma première surveillance en tant que vigie. Pas de soucis puisque le bateau restera là pour la seconde plongée. Le site s’appelle Cod Hole et se trouve être un site très connu car l’on y trouve quelques Potatoe Cod géant (un peu moins de deux mètres) plutôt familier avec les plongeurs. Un mâle Napoleon Wrasse de belle taille se trouve aussi sur le site. La photographe nous apprendra plus tard qu’il s’agit d’une femelle entrain de changer de sexe (toutes les Napoleon Wrasses sont normalement des femmelles) pour prendre le contrôle de ce territoire où le dernier mâle est mort. Le processus se fait en pas moins de deux ans et la femelle est âgé de plus de trente ans! Impressionnant pour un poisson…

Après ma première plongée nous allons sur un autre site Snake Pit. Une fois encore je suis de surveillance et je vais plonger en second. Comme son nom l’indique il s’agit d’un véritable nid de serpent de mère : Olive Sea Snake. 600 fois plus vénéneux que le cobra et incroyablement curieux. Ils viennent s’enrouler gentiment autour des palmes, jettent un coup d’œil dans notre masque et nous suivent toute la plongée. Une expérience à couper le souffle. Ne soyez pas non plus effrayé, contrairement au cobra le serpent de mer peut choisir si de libérer ou non son venin. Une morsure n’est donc pas souvent mortelle. Il y a d’ailleurs assez peu d’attaque non provoquée…

La mer s’agitant un peu, le bateau retourne sur Cod Hole pour offrir une plongée de nuit plus protégée. Les mérous géants acclament notre arrivés! En effet ils ont compris depuis quelques années que la lumière de nos torches est un splendide allié pour chasser la nuit. Karen nous prévient donc de ne pas illuminer de trop près les petits poissons sous peine de nous retrouver la conscience bien chargée…Même en faisant attention nous entendons le BOOUUMM distinctif des Mérous gobant d’autres poissons. Ils nous suivent comme des chiens de chasse mais ne partage pas leurs proies. Une expérience étrange et intéressante que je n’aurai par contre pas pris en vidéo.

De retour sur le bateau et après un dîner préparé par le chef Australien Livo, le capitaine fait route vers le prochain site. Arrivé prévu à 6H30 à Ospray Reef! Le temps est avec nous, la mer est calme, nous pouvons donc atteindre ce petit morceau de corail si éloigné des sites habituels! Mais cela je le réserve pour un autre post : Comment se passe une croisière avec Mike Ball

 

About the author: Antoni Belmas
Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l'objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d'informations n'hésitez pas à me contacter!
3 Comments
  1. Pingback: Être bénévole avec Cairns Dive Center | La Plongée Sous-Marine

  2. Pingback: Trouver Un job de plongeur à Cairns | La Plongée Sous-Marine

  3. Pingback: Trouver Un job de plongeur à Cairns : Mike Ball | La Plongée Sous-Marine

Leave a Comment