Les activités en plongée loisir

Plongée Randonnée ou Fundive

C’est l’activité la plus pratiquée qui se combine bien souvent avec d’autres plongées. Il s’agit tout simplement de planifier sa plongée avec scaphandre et de découvrir ou redécouvrir un nouveau récif pour y observer les fonds marins et la faune. C’est l’occasion d’identifier les poissons, les algues et les coraux. Cette activité se pratique en rivière, lac, mer, océan ; à peu près partout où l’on trouve de l’eau. Des lieux mythiques vous sont offerts comme le Blue Hole de Belize où vous pourrez découvrir les parois d’une gigantesque grotte et observer des requins. Lors de la plongée Randonnée, selon l’organisation, il est conseillé de rester dans les limites de non-décompression afin de ne pas avoir à faire de palier de décompression.

photo de plongée
Photo de Aqua e luce

Plongée en eau douce

La mer n’étant pas toujours accessible, de nombreux plongeurs font leur début dans les eaux douces tel que les lacs et les rivières. Vous n’y trouverez pas de corail mais d’autres animaux et des décors rocheux creusés par des millénaires de passage d’une rivière. L’eau froide vous obligera souvent à investir dans une bonne combinaison. Le plongeur fera attention d’adapter son lestage qui sera supérieur à celui d’eau salée du fait de la différence de densité du milieu. Ce type de plongée se combinera avec la plongée en dérive (dans les rivières) et les plongées d’altitude ou sous glace…

Chasse sous-marine

La chasse sous-marine avec scaphandre est interdite en France. Seule est autorisée la chasse sous-marine en apnée. Cependant dans certains pays, la chasse avec scaphandre est autorisée et peut même avoir un aspect écologique. Dans les caraïbes, la chasse du Lion Fish ou rascasse volante est recommandée car ce poisson vorace a été introduit dans ces eaux récemment et ne connaît pas de prédateur. Aux États-Unis la chasse avec scaphandre est autorisée. Cette chasse ne génère pas de prises involontaires, ni d’utilisation d’appâts. Les poissons ne se méfiant pas du plongeur, ils représentent une cible facile. Néanmoins le chasseur devra prendre en compte le phénomène de réfraction et la résistance de l’eau et il devra maîtriser sa flottabilité pour assurer son tir. En plus du scaphandre, le chasseur s’équipera d’un fusil ou d’une arbalète et choisira avec soin les flèches utilisées.

Plongée sur épave ou Wreck Diving

C’est l’une des plongée les plus impressionnantes pour un plongeur. Tout le monde se souvient de la première fois qu’il a découvert une épave. Elle se dévoile doucement au fur et à mesure que l’on approche. On en vient très vite à imaginer l’histoire qui l’a conduite au fond de l’eau. Mais la plongée sur épave demande de prendre en compte plusieurs éléments. Tout d’abord la profondeur qui peut limiter le temps de plongée. Ensuite la matière du bateau qui peut être tranchant et dangereux, si il est en métal ou instable et friable, si il est en bois. PADI interdira quand à elle la pénétration d’épave si vous n’êtes pas certifié spécialiste en exploration d’épave, l’exploration de la coque et des parties ouvertes pouvant occuper toute une plongée. Les épaves sont par ailleurs d’excellent endroits pour observer la faune aquatique qui profitera de cet espace protégé des courants pour s’installer. Il y a des épaves partout dans le monde, mais le sud de la France offre des merveilles tel que le Rubis, Sous-marin français volontairement coulé à 40 mètres après des années de bon et loyaux services.

admirer une épave durant une plongée

Plongée en altitude ou Altitude Dive

Bien sûr toutes les plongées ne se font pas au niveau de la mer et de nombreux lacs et rivières peuvent être explorés en altitude. Cependant la plongée en altitude, du fait de la pression atmosphérique moindre comporte des risques et des procédures particulières. PADI et la CMAS proposent des spécialités plongée en altitude. La plongée dite en altitude commence à partir de 300 mètres, dès lors il faut réduire les profondeurs pour rester dans la table de plongée, remonter à une vitesse moindre, augmenter le temps du palier de sécurité et le faire à une profondeur moindre. Les ordinateurs de plongée sauront vous indiquer une partie de la marche à suivre. Le lac Atitlan au Guatemala est un bon exemple de plongée en altitude car il culmine à 1450 mètres.


Photographie et Vidéographie sous-marine

Une fois qu’il est à l’aise sous l’eau, le plongeur loisir considère rapidement l’activité de photographie et de vidéographie sous-marine. Pouvoir se mouvoir dans toutes les directions offre des possibilités infinies à la photographie. Nos souvenirs de reportages de Jacques-Yves Cousteau nous donnent la motivation de tenter notre chance. Si tentante que soit cette activité de nombreux paramètres doivent être considérés. D’abord la question de l’équipement se pose en premier lieu ; du fait de la pression et de l’eau une caméra ou un appareil photo nécessite un caisson adapté pour être immergeable. C’est souvent la première considération à avoir quand on achète son premier appareil photo sous-marin. Des appareils comme le Hero de GoPro permettent de réaliser des vidéos et photographie haute définition pour des budgets très convenables, le caisson étant compris. Vous aurez ensuite à maîtriser les paramètres de la photographie (vitesse d’obturation, ouverture, iso, etc.) que vous devrez accorder au milieu marin (réflexion, réfraction, vision paradoxale, absorption…) Vous devrez au final être maître de votre flottabilité et plonger avec un binôme assez patient pour vous attendre lors de vos longs arrêts…

le poisson clown, un classique de la plongée

Photo de Photo de Aqua e luce

Plongée de Nuit ou Night Dive

On plonge de nuit à la fois pour profiter du frisson et de la sensation de se retrouver sous l’eau dans le noir, mais aussi pour voir des espèces marines qui ne sortent que de nuit. Parmi ces animaux nocturnes, les poulpes, les crabes et les crevettes sont des exemples typiques. Vous pourrez aussi observer des êtres bio luminescents : plancton réagissant au mouvement dans l’eau en émettant de la lumière, où autres animaux essayant d’attirer des proies…En terme d’équipement, il vous faudra nécessairement vous équiper d’une lampe torche, d’une lampe de secours et de systèmes de signalement à la surface (sonore et lumineux). Les bâtonnets chimiques et une balise pourront aussi vous aider à différencier les palanquées et à retrouver facilement le bateau. Cette plongée se pratique partout dans le monde, il est conseillé de plonger le jour sur le même site afin d’avoir des points de repères et de ne pas se perdre…

Les activités en plongée loisir

Les activités spécialisées

About the author: Antoni Belmas
Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l'objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d'informations n'hésitez pas à me contacter!
2 Comments
  1. Pingback: Les plongées spécialisées | La Plongée Sous-Marine

  2. Pingback: La Bioluminescence sur la Grande Barrière de Corail | La Plongée Sous-Marine

Leave a Comment