Le matériel secondaire en plongée

La console : Le Manomètre immangeable et le Profondimètre

La console est une pièce qui permet d’assembler le manomètre, le profondimètre et même certains ordinateur.

Le profondimètre peut être digital, à bourdon ou à capillaire. Le capillaire aura pour différence de fournir une profondeur théorique lors de la plongée en altitude (évitant ainsi d’avoir recours à une table de conversion).

Le manomètre permet de connaître en temps réel la pression de votre cylindre. Cela semble un élément évident mais il n’a pas toujours existé. A une époque les plongeurs devaient être attentifs à leur effort respiratoire pour estimer la quantité d’air restant. Le manomètre se connecte au premier étage dans la chambre haute pression. Le manomètre peut être sensible à une surpression et exploser quand vous ouvrez votre cylindre. Pour prévenir ce risque une soupape de pression existe mais sera inefficace si la console (le boîtier en caoutchouc) du manomètre n’a pas de trou. Achetez donc un manomètre et une console de même marque ou adaptable.
Combinaison

Plus qu’une équipement de confort la combinaison peut être un équipement de survie. Avec une densité 800 fois supérieure à l’air, l’eau va refroidir votre corps 20 fois plus vite. Même une eau relativement chaude pourra refroidir votre corps dans les 40 minutes de plongée.

On utilise donc des combinaisons humides, semi-humides ou sèches pour se protéger. Les deux premières vont utiliser le principe de la convection pour réchauffer l’eau à l’intérieur de la combinaison. De ce fait elle doit être parfaitement ajustée à votre taille et ne pas être trop ample. La cagoule est un élément indépendant ou incorporé qui est très utile, car la tête perd énormément de chaleur.

Pour la combinaison sèche, nul besoin d’être parfaitement ajuster (au contraire). Mais en vue de l’investissement vous chercherez un équipement avec un très grande durée de vie et une fermeture en métal pour pouvoir l’ouvrir plus facilement.
Ordinateur

Vous apprendrez qu’il est nécessaire de planifier toutes les plongées. On utilise lors de l’apprentissage de la plongée des tables qui nous donnent les temps et profondeurs maximales de plongée. L’ordinateur va plus loin car il permet certes de planifier, mais aussi d’ajuster en temps réel notre plongée. Il optimise ainsi notre temps de plongée. Sachez cependant qu’il ne remplace pas le bon jugement du plongeur et n’empêchera pas un plongeur d’enfreindre les règles de la plongée. Il vous faudra lire attentivement les consignes du constructeur.

Pour choisir son ordinateur de plongée, il faut en premier lieu s’assurer de sa fiabilité, de sa précision et ensuite de ses fonctions. Il doit en effet permettre de planifier, de donner le temps de plongée restant en temps réel et avoir un mode eau salé/eau douce.

Ensuite de nombreuses options existent. Les plus importantes étant l’option Nitrox et l’option altitude. Pouvoir programmer ses propres paliers de sécurité est un plus. On appréciera ensuite d’avoir son profil sur ordinateur, un carnet de plongée et même des cartes de plongée.

On trouve des ordinateurs de plongée en couleur qui sont assez gros, tandis qu’il existe des ordinateurs de la taille d’une montre que l’on peut porter tout le temps. A vous de voir lequel correspond le mieux à votre style.

Lampes

Avec la profondeur, la lumière diminue et certaines couleurs disparaissent. C’est pourquoi de nombreux plongeurs s’équipent de petites lampes pour observer les vraies couleurs des poissons. Dans ce cas on recherche une lampe étanche, avec un faisceau étroit et plutôt de petite taille.

Quand il s’agit de plongée de nuit ou en caverne, on recherche un matériel beaucoup plus puissant et fiable. Un faisceau étroit de lumière blanche est important pour éviter d’être aveuglé comme quand on utilise les pleins phares dans le brouillard. On recherche en outre une durée de vie des batteries suffisamment longue et on fait attention à la manière dont on peut changer ou recharger ces batteries.

Boussole

Cet instrument vous servira à suivre un cap sous l’eau. Comme toute boussole il faut la choisir en fonction du lieu où on se trouve à cause du phénomène d’inclinaison…Choisissez une boussole remplie d’eau car elle sera moins instable et résistera mieux à la pression, avec un profil plat (lisible sur le côté), une bague que l’on peut tourner pour pouvoir faire marche arrière et un cadran à 360°.

Matériel de photographie

Durant votre formation en photographie sous-marine, vous apprendrez à choisir cet équipement. Sachez par contre que tout caisson laissera passer de l’eau un jour ou l’autre. C’est un risque à accepter ou non. Pouvoir régler l’ouverture et l’obturation seront des atouts pour la photographie sous marine qui vous permettront de réaliser de magnifiques photographies.

Pour filmer sous l’eau, je vous conseille la gamme de caméras professionnelles Hero, qui sont fournies avec des caissons 60 mètres. Ces caméras filment en haute définition (jusqu’à 1080p) et offrent l’option de combiner deux appareils pour filmer en 3D. Le rendu est exceptionnel et tout une gamme de filtres existe pour optimiser le rendu et combattre l’absorption. Certainement le meilleur rapport qualité/prix du marché.

L’équipement obligatoire en plongée

L’équipement secondaire en plongée

About the author: Antoni Belmas
Instructeur de plongée vagabondant à travers le monde avec l'objectif de trouver son petit coin de Paradis et y ouvrir son propre centre de plongée. Si vous avez un conseil ou besoin d'informations n'hésitez pas à me contacter!
One comment
  1. Pingback: L’équipement obligatoire en plongée | La Plongée Sous-Marine

Leave a Comment